Nous utilisons la technique de la fonte à  cire perdue. Elle remonte à  la plus haute antiquité et a été mise au point dès les débuts de la métallurgie.

Arbre de cire

Le procédé consiste à  réaliser un modèle en cire qui est ensuite emprisonné dans un mélange réfractaire ( plâtre ou argile ) afin de constituer un moule. Après séchage, celui-ci est étuvé, la cire, calcinée, disparait et laisse une empreinte fidèle au modèle. Le métal est alors coulé dans la cavité. Après refroidissement, le moule est détruit pour dégager la pièce.